La Société nationale de l’Est du Québec dévoile le nom des classes gagnantes des concours de français Des mots d’hier… à aujourd’hui et Contes et légendes d’hier… à aujourd’hui

Rimouski, le 30 janvier 2012 – La Société nationale de l’Est du Québec est heureuse de faire connaître le nom des classes gagnantes de ses concours de français. Ces concours s’adressent aux élèves des 2e et 3e cycles des écoles primaires du Bas-Saint-Laurent. Cette année, soixante classes, réunissant 1 100 élèves du primaire, ont participé. Six classes se sont méritées une série de livres d’auteurs québécois et quatre ont reçu une bourse de 150 $ à être utilisée pour la réalisation d’une activité culturelle.

Le concours Des mots d’hier… à aujourd’hui est conçu pour le 2e cycle du primaire et a pour objectif de faire découvrir aux jeunes élèves l’évolution de la langue française au Québec  à partir d’extraits de notre littérature régionale.

Le concours Contes et légendes… d’hier à aujourd’hui, s’adresse, pour sa part, aux élèves de 3e cycle du primaire et consiste à réaliser une fiche de lecture à partir de textes de trois auteurs de notre région.

Les classes gagnantes et les enseignantes  sont :

    Marie-Stella Gagné, de l’école Saint-Eusèbe, de Saint-Eusèbe;
    Julie Lepage, de l’école Marie-Élisabeth, de Saint-Gabriel-de-Rimouski;
    Karine-Valérie Dumais, de l’école L’Écho-des-Montagnes, de St-Fabien;
    Julie Nadeau, de l’école des Vieux-Moulins, de Saint-Hubert;
    Johanne Deschênes, de l’école Sainte-Félicité, de Sainte-Félicité;
    Natacha Blanchet, de l’école Les Moussaillons, de Saint-Honoré.
    Louise Guy, de l’école Vents et Marées, de Cacouna;
    Mélanie Gagnon, de l’école Sainte-Marie, de Sayabec;
    Nancy Dubé, de l’école Riou, de St-François-Xavier-de-Viger;
    Brenda Bossé, de l’école Notre-Dame-de-Grâces, de Rivière-Bleue.

Le président de la SNEQ, monsieur Alain Martineau, est heureux de l’engouement des jeunes du Bas-Saint-Laurent pour ces deux concours. «Plus de 1 000 jeunes du primaire se sont laissés inspirer par la littérature québécoise et régionale. Je remercie les enseignantes et les enseignants pour leur participation exceptionnelle. Pour la SNEQ, c’est un encouragement réel à poursuivre une de ses missions : la promotion et la défense de la langue française.»

Partager :